top of page

Articles

La fresque du climat, prise de conscience nécessaire pour s’engager dans la transition écologique

La transition écologique est aujourd’hui un enjeu mondial. Le dernier rapport du GIEC rendu au mois d’avril 2022 en est une illustration. A ce jour, les problématiques liées aux changements climatiques sont encore mal comprises, mal perçues, voir ne sont pas reconnues ou intégrées.


C’est la raison pour laquelle une association comme celle de la Fresque du Climat a été créée en 2018 afin de sensibiliser un maximum d’individus et d’organisations, et de les embarquer dans le mouvement de la transition écologique.

 

En créant les ateliers qu’elle intitule « Fresque du climat », accessibles à tous, dans une quarantaine de pays, l'association de la Fresque du Climat a souhaité accélérer la diffusion et la compréhension des enjeux liés au changement climatique.


L’idée est, ainsi, de permettre aux différents participants de s’approprier le sujet du changement climatique, de les amener à diffuser leurs propres enseignements voir à inciter leur entourage à effectuer ces ateliers, afin qu’un maximum d’individus puisse se mettre en action et s’engage dans cette voie de la transition écologique.


Ces ateliers sont en effet très accessibles :

  • une durée de 3 heures à prévoir,

  • un animateur pour 6 à 20 participants en présentiel ou à distance,

  • des formats adaptés aux jeunes (9-14 ans), aux adolescents (14-18 ans) ou aux adultes,

  • des tarifs adaptés aux particuliers ou aux salariés (formations pouvant être financées par les entreprises)

L’objectif au sein de ces ateliers n’est pas de divulguer le savoir de manière descendante (ce qui peut parfois être contreproductif) mais de permettre à chacun de trouver sa place dans l’exercice, en retraçant les liens de cause à effets, et permettre une prise de recul individuelle (s’interroger aussi sur ce qu’on peut faire, ce qu’on a envie de faire, ce qu’on est prêt à faire ou à abandonner…) et une compréhension des enjeux dans leur globalité. L’idée est notamment de sensibiliser sans culpabiliser, de favoriser une « discussion collective sereine et positive » sur les leviers d’actions envisageables.


Il ressort de certains témoignages que la participation à ces fresques a pu avoir l’effet d’un électrochoc, a pu générer une volonté de s’engager davantage dans la transition écologique, mais a aussi pu avoir un effet anxiogène. Une prise de conscience collective apparait toutefois nécessaire aujourd’hui afin d’entamer la transition écologique qui semble inévitable, et de penser et construire un futur durable et désirable, avant que de nouvelles catastrophes climatiques (qui risquent de se multiplier) nous y contraignent dans l’urgence.


L’on constate aujourd’hui que la Fresque du climat commence à faire ses preuves, que des entreprises les proposent à leurs collaborateurs, et qu’émergent de nouvelles fresques sur des sujets plus spécifiques encore, dans le souci d’aller plus loin. A titre d’exemple, existe notamment :

  • la fresque de la biodiversité

  • la fresque Océane

  • la fresque des nouveaux récits (sur le fonctionnent du cerveau et le rôle des nouveaux récits, dans l’idée aussi d’essayer de comprendre pourquoi nous n’agissons pas ou lentement)

  • la fresque de la construction (comprendre où se cachent les gaz à effets de serre)

  • la fresque du numérique (former aux enjeux de l’écologie dans ce secteur)

  • la fresque des déchets

  • la fresque du textile (impacts environnementaux et sociaux et sensibilisation aux bonnes pratiques)

  • la fresque de l’alimentation (impacts environnementaux, sanitaires et sociaux)

  • la fresque de la foret

  • l’atelier 2Tonnes (aider et motiver au passage à l’action pour le climat)

  • la fresque de la ville

  • la fresque de la mobilité (des personnes)…

L’idée est ainsi de favoriser une prise de conscience toujours plus poussée de l’impact de nos activités pour favoriser cet engagement collectif dans le chemin de la transition écologique.

 

Pour aller plus loin :


Visiter le site de la Fresque du climat


Lire l'article "Nouveau rapport du Giec : quelles solutions face au réchauffement climatique ?"

6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

A l'heure de la transition écologique, sur quels leviers s'appuie la fonction RH pour garantir que les organisations  disposeront des compétences et des talents de demain ?

Master 2 Executive Gestion des Ressources Humaines et
Relations de travail -
CIFFOP - Promotion 2021/2022
 

bottom of page