top of page

Articles

Changing "business as usual" mindset - ChangeNow 2022

Les 19, 20 et 21 Mai 2022 s'est tenu ChangeNow 2022 au Grand Palais Ephémère à Paris. C'est un somment international annuel dédié à la transition écologique regroupant des entrepreneurs, des innovateurs, des entreprises, des médias et des experts afin qu'ils puissent partager leurs idées, unir leurs forces et trouver les solutions au défi écologique qui est le nôtre.


Parmi les multiples conférences inspirantes qui se sont déroulées sur ces trois jours, "Changing business as usual mindest" retient l'attention. Monika Frech, Brune Poirson, Ulrike Decoene, Katie Hill et Marie Guillemot nous donnent leurs clés pour changer l'état d'esprit, les façons de faire et entamer la transformation des entreprises.

 

Comment penser autrement ? Comment connecter l'innovation au résultat financier mais également à la valeur apportée à notre planète et à notre société ?

Monika Frech, Managing Director chez Yunus Social Business et cofondatrice de Dark Horse, fait le point sur trois éléments essentiels à la transformation positive des grandes entreprises et de leurs projets.


L'impact négatif généré par les activités d'une entreprise est la pluspart du temps externalisé, ce qui veut dire qu'elle n'a littéralement pas à compenser financièrement leurs effets sur le monde. Si tel était le cas d'ailleurs, de nombreux business models ne seraient plus rentables. Or, il est essentiel aujourd'hui pour entamer une transformation en profondeur que les entreprises internalisent l'impact de leur business. De la même manière, l'occasion d'internaliser des activités à impact positif au cœur même de l'entreprise ne doit plus être négligé, cette opportunité a trop souvent été reléguée au champs de la philanthropie.


Monika Frech souligne également que la mesure de la performance est souvent rythmée par les reporting trimestriels ou annuels à destination des actionnaires, alors que les problématiques écologiques et sociales sont complexes et nécessitent une approche patiente et sur le long-terme pour être résolues. Les entreprises doivent ainsi passer d'une vision court-terme à une vision long-terme. Elles doivent implémenter des objectifs stratégiques à long termes et inciter les leaders et les collaborateurs à s'y investir via les bonnes incentives. Dans cette optique, la recherche d'investisseurs alignés sur la mission de l'entreprise revêt une importance cruciale.


Un autre point clé pour une transformation efficace est le passage d'une approche en silo à une approche systémique. L'approche en silo provoque la déresponsabilisation des acteurs car elle exclue la responsabilité de tout ce qui ne relève pas directement du silo. Cela est vrai en interne mais également à l'extérieur de l'entreprise. Or, il est crucial pour réussir la transition écologique d'engager l'ensemble de l'écosystème. Les entreprises sont donc encouragées à dépasser la notion de concurrence et à travailler ensemble sur les enjeux sociaux et environnementaux, voire à aller plus loin que leur seul secteur d'activité en impliquant l'ensemble des parties prenantes.


Brune Poirson, Chief Sustainabily officer chez Accor, met quant à elle l'accent sur la nécessité d'avoir un diagnostic commun, clair et partagé avec tous les collaborateurs des problèmes que l'on souhaite résoudre avant d'entamer toute transformation. Afin de partir sur de bonnes bases, une formation de l'ensemble des salariés au faits scientifiques qui expliquent le changement climatique peut par exemple être mise en place. Le partage de cette vision commune aura ensuite un effet accélérateur sur les projets de l'entreprise.


Elle évoque elle-aussi l'importance de la responsabilisation de chacun des acteurs, qui passe notamment par le changement de la façon dont on mesure actuellement la performance et va permettre de ne pas tomber dans le greeenwashing.


Enfin, elle souligne qu'il faut traiter le sujet de façon radicale. Elle encourage les entreprises à penser de façon audacieuse et différente, sous peine de tomber dans le "faire comme d'habitude mais mieux", ce qui ne fonctionnera plus à ce stade.


Pour Ulrike Decoene, Group Chief Communications, brand and sustainability officer chez Axa, le point de départ doit être la réalisation de ce que l'entreprise a d'unique dans son apport à la société, ses talents et son expertise pour paradoxalement désapprendre ensuite un grand nombres de choses. Elle encourage les entreprises à s'ancrer dans ce qu'elles peuvent apporter au monde et qu'elles sont les seules à savoir faire pour ensuite essayer de le transformer.


Cela ne peut bien entendu se faire que si l'intégralité de l'entreprise est impliquée. Il ne suffit pas d'un CEO visionnaire pour porter un tel projet, cela ne peut pas être l'affaire d'une seule personne mais de tous les collaborateurs.


Un des freins à la transformation des entreprises évoqué par Katie Hill, Executive director de B Lab Europe, est qu'elles ne savent souvent pas par où commencer. Elles ne savent pas sur quel levier agir et ont besoin d'un outil pour mesurer leur impact et se doter d'une road map. C'est la vocation du B Impact Assessment ( B Impact Assessment (bcorporation.net))


Elle souligne également les bienfaits de se doter d'une structure réglementaire, afin que les dirigeants s'engagent à agir non seulement pour les actionnaires mais aussi pour l'ensemble de la société impactée par les décisions qu'ils prennent.


Il est également essentiel de reconsidérer la façon dont nous pensons la prise de risques et dont nous pensons ce qui est bien, car ce qui par le passé a été considéré comme bien n'est plus suffisant aujourd'hui.


Crédits : ChangeNow


 

Pour aller plus loin :


La conférence en replay : Business as Usual - Full Session | M. Guillemot, U. Decoene, B. Poirson, M. Frech, K. Hill, - YouTube

4 vues0 commentaire

A l'heure de la transition écologique, sur quels leviers s'appuie la fonction RH pour garantir que les organisations  disposeront des compétences et des talents de demain ?

Master 2 Executive Gestion des Ressources Humaines et
Relations de travail -
CIFFOP - Promotion 2021/2022
 

bottom of page